Er Lu ; Deuxième forme – Forme rapide


Le « Er Lu » (deuxième forme) où « Pao Chui » (poings canons) est le deuxième enchaînement codifié de la vieille forme du style Chen (陈式老架 二路 炮捶  ; Chén shì lǎo jià èr lù pào chuí).

A l’inverse du premier enchaînement, l’expression utilisée pour caractériser la méthode est « la main guide corps ». Signifiant que l’intention est portée sur le résultat et non sur la manière. Le corps doit suivre naturellement les mouvements de la main.

Le Di Yi Lu met l’accent sur l’apprentissage du changement et du centre. Le Er Lu Pao Chui apprend à mettre à profit ces compétences dans le combat, comme le rappellent les expressions suivantes1 écrites par le fondateur du Taiji Quan :

  • 诸靠缠绕 ; zhū kào chán rào : Prendre le contact et s’enrouler
  • 闪惊取巧 ; shǎn jīng qǔ qiǎo : Esquiver et surprendre pour retourner la situation
  • 佯输诈走 ; yáng shū zhà zǒu : Feindre de laisser venir, semblant de s’en aller
  • 引诱回冲 ; yǐn yòu huí chōng : Tenter, attirer puis retourner et charger
  • 横直劈砍 ; héng zhí pī kǎn : Fendre franc et brutalement pour rompre
  • 迎风接步 ; yíng fēng jiē bù : En bravant le vent, canonner et marteler
  • 声东击西 ; shēng dōng jī xī : Faire du bruit à l’est pour frapper l’ouest
  • 攒心剁肋 ; cuán xīn duò lē ; Monter au cœur et trancher les flancs
  • 进攻退闪 ; jìn gōng tuì shǎn : Attaquer et ressortir en un éclair

二路i炮捶

Èr Lù Pào Chuí

Deuxième enchaînement du style Chen.

Poings Canons.

Nbr de mouvements

Temps d’execution

Caractéristique

Pré-recquis

43

± 3mn

Forme rapide

Di Yi Lu

« 拳无功 一场空 » ; quán wú gōng, yī chǎng kōng

« Une boxe sans mérite, est un effort futile »

La Force explosive ; Bao Fa Li


Ce deuxième enchaînement est dit « explosif », car il est composé en grande partie de mouvements aux frappes vives et courtes, exprimant toute la puissance du corps. C’est une routine d’extériorisation de l’énergie interne.

On nome ces sorties d’énergies Bao Fa Li, (爆发力 ; bàofālì, explosion de force, aussi appelé 发劲 ; fājìn, envoyer la force). Leur exécution est caractéristique du Taiji Quan. Cette force est une combinaison d’un effet de fouet et de ressort, dans une trajectoire spiralée et enroulée de telle sorte que son amplitude est extrêmement courte malgré une puissante projection vers l’extérieur. L’effet peut ressembler à une lourde toupie lancée à pleine vitesse que l’on viendrai percuter. Nous serions alors immédiatement projetés sans avoir l’impression que la toupie ait eu à bouger.

Apprentissage


L’apprentissage du Pao Chui est une étape décisive pour qui veut aller vers le Sanshou (散手; sǎnshǒu : mains libres, ou, combat libre). Dans un premier temps et pour aborder le combat, il faut développer une vision réaliste de la violence mise en jeu. Perforer, rompre, fendre, canonner, parer, encaisser et bloquer, sont les actions des mouvements. Ce n’est qu’avec la pratique du tuishou que l’écoute s’affinera, et avec l’expérience du sanshou que les applications gagneront en justesse, en vivacité et en souplesse.

La bonne connaissance du Di Yi Lu est indispensable pour aborder le Pao Chui. Les mouvements du Pao Chui étant presque tous existant dans le premier enchaînement, mais avec une exécution beaucoup plus courte et rapide. Il faut également que la pratique du 1er enchaînement ait porté l’étudiant à un niveau d’énergie interne suffisant, sans quoi quelques frappes suffiront pour l’épuiser totalement. L’apprentissage de cette forme peut être apprise parallèlement aux Tuishou, qui amènerons à une meilleure cohérence. Enfin, il est indispensable d’avoir une régularité de pratique.

Noms des mouvements


1 预备式 Yùbèi shì Ouverture
2 金刚捣碓 jīngāng dǎo duì Gardien des cieux pile le mortier
3 懒扎衣 lǎn zhā yī Serrez le vêtement avec indolence
4 六封四闭 liù fēng sì bì 6 verrouillages, 4 fermetures
5 单鞭 dān biān Simple fouet
6 护心捶 hù xīn chuí Poings protège le cœur
7 斜行 xié xíng Avancer en diagonal
8 回头金刚捣碓 huítóu jīngāng dǎo duì Retour et gardien des cieux pile le mortier
9 撇身捶 piē shēn chuí Se pencher et tirer le poing
10 指裆捶 zhǐ dāng chuí Coup dans l’entre-cuisse
11 斩手 zhǎn shǒu Hacher avec les mains
12 翻花舞袖 fān huā wǔ xiù Renverser la fleur, brandir la manche
13 掩手肱拳 yǎn shǒu hōng quán Cacher la main, coup de poing
14 腰拦肘 yāo lán zhǒu Tourner la taille et contrer avec le coude
15 大云手小云手 dà yún shǒu xiǎo yún shǒu Grand nuages, petit nuages
16 玉女穿梭 yùnǚ chuānsuō La Fille de jade lance la navette
17 倒骑龙 dào qí lóng Chevaucher le dragon à contre-sens
18 掩手肱拳 yǎn shǒu hōng quán Cacher la main, coup de poing
19 里变 lǐ biàn Changement intérieur
20 兽头式 shòu tóu shì Posture de la tête de la bête
21 披架子 pī jiàzi Mouvement de cisaillement
22 翻花舞袖 fān huā wǔ xiù Renverser la fleur, brandir la manche
23 掩手肱拳 yǎn shǒu hōng quán Cacher la main, coup de poing
24 伏虎 fú hǔ Apprivoiser le tigre
25 抹眉肱 mǒ méi hōng Essuyer le sourcil et avant bras
26 黄龙三搅水 huánglóng sān jiǎo shuǐ Le dragon jaune remue trois fois dans l’eau
27 左冲 zuǒ chōng Perforer à gauche (du talon)
28 右冲 yòu chōng Perforer à droite (du talon)
29 掩手肱拳 yǎn shǒu hōng quán Cacher la main, coup de poing
30 扫堂腿 sǎo táng tuǐ Balayage
31 掩手肱拳 yǎn shǒu hōng quán Cacher la main, coup de poing
32 全炮捶 quán pào chuí Marteler en continu
33 掩手肱拳 yǎn shǒu hōng quán Cacher la main, coup de poing
34 捣叉 dǎo chā Fourche pénétrante
35 左二肱右二肱 zuǒ èr hōng yòu èr hōng Deux attaques des bras gauche et droit
36 回头当门炮 huítóu dāng mén pào Tourner et coup de canon
37 窝底大捉炮 wō dǐ dà zhuō pào Capturer et canonner
38 腰拦肘 yāo lán zhǒu Tourner la taille et contrer avec le coude
39 顺拦肘 shùn lán zhǒu Poursuivre avec le coude
40 窝底炮 wō dǐ pào Capturer et canonner
41 回头井栏直入 huítóu jǐng lán zhírù Retourner droit sur l’axe
42 金刚捣碓 jīngāng dǎo duì Gardien des cieux pile le mortier
43 收式 shōu shì Fermeture

Le Er Lu en Vidéo


Notes


1. (cn) 陈王庭 Chen Wangting. 拳经总歌 (Toute la boxe en chanson). Visible sur : http://www.taijiren.cn/ArticleDetails.aspx?Id=90

<- retour à la liste des articles fondamentaux…

©Samuel Sclavis 2016

Partager
Scroll Up